Posted on: 20 juillet 2019 Posted by: Rock'in'Shake Comments: 0

Together in the fullness of a solar system

Deux hommes, une femme. Le casting est planté avec Fred au chant et à la guitare, accompagné de Sofia aux claviers et aux chœurs, ainsi que de Matthias à la batterie et aux chœurs également (sans oublier la boîte à rythme). Ce trio nantais nous emporte dans les confins dans un rock ténébreux. La brume se lève progressivement au fil des huit morceaux que compte ce premier long format. Les Ligériens n’hésitent pas à prendre un virage électro (“A86”) pour repartir de plus belle vers leurs premières amours (“You are lost”). L’ombre de David Bowie des années 90 plane sur leurs morceaux “Lovely” et “Station home”, période durant laquelle l’Anglais voguait justement dans un univers électro-rock. Pourvu que Yeggmen s’installe dans la durée au sein de la scène hexagonale

Coups de cœur : “Lovely” et “Never be alone again”

Label : autoproduction

Date de sortie : 18 janvier 2019

Site du groupe 

Écouter 

Leave a Comment