Posted on: 21 septembre 2019 Posted by: Rock'in'Shake Comments: 0
The Madcaps - C.Rougetet

20h approche, Passage Louis-Philippe, Paris 11e. Tandis que la Place de la Bastille située à quelques pas s’illumine, le Café de la Danse s’éteint quelques instants pour lancer la soirée organisée par le label Howlin’ Banana. Au programme, Bootchy Temple, Brace ! Brace ! et The Madcaps.

Premier round : Bootchy Temple

Les Bordelais ont la lourde tâche d’ouvrir la soirée organisée par leur label, Howlin’ Banana. Menée à la baguette par leur énergique batteuse, le combo girondin distille une indie-pop ensoleillée et tranquille. Sans bouleverser les codes du genre, les Bootchy Temple proposent un voyage aérien où l’innocence des compos vous embarque vers un univers tout en douceur et contemplatif.

Deuxième round : Brace ! Brace !

Si vous êtes d’humeur plutôt malicieuse, les Brace ! Brace ! peuvent être votre bain de jouvence. Le quatuor, partagé entre Lyon et Paris, navigue dans les eaux troubles de l’indie-rock. Très vite attachant, le combo 100% masculin signe un set dans l’urgence. Car, seulement au bout vingt-cinq minutes de show, les gars de Brace ! Brace ! doivent céder la place au groupe suivant. Dommage…

Troisième round : The Madcaps

Clap de fin pour les Bretons de The Madcaps. Après cinq ans d’activisme musical et trois albums au compteur, les Rennais signent la fin d’une (jeune) carrière prometteuse. Cette soirée d’Howlin Banana au Café de la Danse a permis aux doux « zinzins » (comme ils aiment à s’appeler) de défendre une dernière fois leur rock garage. Un ultime au revoir d’une heure en communion avec le public, avant de voguer individuellement vers d’autres projets artistiques.

TEXTE & PHOTOS : Clémence Rougetet

Leave a Comment