Posted on: 30 décembre 2019 Posted by: Rock'in'Shake Comments: 0

Couleurs ou noir & blanc. Dessin ou photographie. Voir tout ça à la fois. Comment retranscrire l’univers de son travail? Les artistes ont une nouvelle fois fait preuve d’audace. Attirer l’attention, telle est la vocation première d’une pochette d’album. Mais aussi fédérer une communauté autour de ce dernier. Résultats des courses : une créativité débordante. Retrouvez notre sélection des vingt-cinq plus belles pochettes d’albums de 2019

  1. GLIZCydalima

Avec Gliz, le rock prend une toute autre dimension. Prenez un banjo, une batterie et un tuba. Puis, mixez le tout et faites mijoter l’ensemble pendant onze morceaux. Enfin, laissez poser le tout et cela donne Cydalima, le nouvel album du trio jurassien. Une recette instrumentale épicée à souhait.

  1. DHARMA BUMDeux (EP)

La Normandie est représentée avec le quintette Dharma Bum. Et parmi les membres se trouve le guitariste de leurs homologues rouennais MNNQNS. Vos tympans vont pouvoir frétiller de plaisir à l’écoute de ce mini-format, où les quatre morceaux sont d’ordre psyché, oscillant ainsi entre pop et rock.

  1. NADINE CARINAReverie

Sur une plage abandonnée, coquillages et crustacés… Vos oreilles vont pouvoir chavirer vers un univers dont seul votre imaginaire a les clefs pour y accéder. Nom de code : Reverie, le nouveau long format de Nadine Carina. Les embruns folk de la Suissesse sont parfumées de boucles de synthé qui laissent songeur…

  1. SON LITTLEInvisible (EP)

Aaron Earl Livingston, alias Son Little, est un nom à retenir en 2020. Intitulé sobrement Invisible, son EP comprend cinq morceaux poignants. Soul, R’n’B et rock indé se côtoient habillement. De quoi s’armer de patience avant que l’artiste ne sorte l’an prochain un troisième album annoncé pour le début de l’année.

Son Little

  1. THE FAT BADGERSSoul train 

Dans la catégorie funk-psyché, se trouve le projet The Fat Badgers. Les Strasbourgeois ont pour qualité de faire se déhancher quiconque ose de naviguer à bord de leur nouvel essai, Soul Train. Sortir de votre train-train quotidien est leur leitmotiv, en proposant quatorze rames spéciales anti-grisaille et antimorosité.

  1. YEGGMENTogether in the fullness of a solar system

Au casting de ce trio nantais, deux hommes, pour une femme. De leur union se dresse un rock ténébreux, où la brume se lève progressivement au fil des huit morceaux que compte ce premier long format. L’âme électro-rock domine les mélodies signées par les Ligériens, où l’ombre de David Bowie plane non loin.

  1. PETER BANANEJudo

Tendez bien l’oreille. Les Parisiens de Peter Banane signent ici un premier acte plus qu’explosif, dans la lignée du rock d’outre-Atlantique. Une dizaine de titres aux riffs rock-garage, ne laissant ainsi aucun répit aux auditeurs audacieux. In fine, cette bande de potes va-t-elle réussir à vous mettre au tapis ?

PETER BANANE - Judo

  1. SPRINGWATERSome drives (EP)

Atmosphère garage, où la guitare tient le rôle principal. Amoureux de la scène indé, le nouvel EP du trio parisien Springwater risque de vous tenir en haleine. Un triptyque acoustique où les notes de l’ultime morceau mixe satisfaction et frustration de pas avoir plus de matière à savourer.

  1. STUCK IN THE SOUNDBilly believe

Aficionados d’adrénaline, le nouvel album des Stuck in the sound est l’ingrédient qui va relever votre playlist. En véritable booster, Billy Believe est un excellent remède pour celles et ceux qui seraient en manque de vitamines. La bande originaire de Montreuil signe un acte tant inépuisable qu’inébranlable.

  1. MATTHIS PASCAUDClap, clap

Les bonheurs les plus simples sont souvent les plus simples. La preuve en est avec la nouvelle cartouche discographique de Matthis Pascaud. Aucune voix, uniquement des mélodies. Les riffs de guitare côtoient les notes jazz du saxophoniste Christophe Panzani et la batterie de Karl Jannuska. Un patchwork jazz – rock progressif laissant place à l’improvisation.

  1. IGOR AND THE HIPPIE LANDLove & Chaos

Le quatuor, mené par Igor Stanilas, vous propose un aller simple pour Hippie Land, une contrée rock qu’eux seuls connaissent l’itinéraire. On y retrouve des échos rock des années soixante-dix, époque faste du genre. Le temps se fige au il des morceaux, où la meilleure des réponses au chaos est tout simplement l’amour.

  1. DEADLY SHAKESLeft behind (EP)

Dans l’antre des musiques rock, bat le cœur de Deadly Shakes. Dans un esprit de rock garage, le trio originaire de l’est de la France est prêt à écumer les salles de concerts et les festivals pour prêcher sa bonne parole. Leur EP s’écoute religieusement et les guitares vous prennent alors en embuscade.

  1. JE SUNDE JE Sunde

Ce premier album de John Edward Sunde, aka JE Sunde, fonctionne comme une autobiographie. Celle d’un homme à tout faire pour vivre de sa passion pour la musique. Le credo ? La patience est mère de toutes les vertus. L’Américain signe un premier essai aux douze feuillets frais et délicats.

  1. BIRDSTONESeer

Que votre âme soit bien gardée, car il est bien question de spiritualité, de religion et autres référence ésotériques. Birdstone revient avec un nouveau long format, sauce rock 70’, genre qui a fortement nourri chacun des membres du trio. L’essence de ce deuxième opus est de laisser libre cours à son interprétation de la foi. Un pied de nez qui vous élève.

  1. DELUXEBoys & Girls

Leur signe de ralliement ? La moustache. Depuis dix ans maintenant, la joyeuse bande d’Aix-en-Provence égaye la scène hexagonale. Pop, soul, rock, électro, toutes leurs étiquettes leur vont, tant la richesse musicale du sextuor est vaste. La musique des Aixois est une matière vivante où l’oreille se fait l’esclave de mélodies pétillantes.

  1. MASASOLOBridges

Embarquement immédiat pour le Danemark, grâce au quatuor Masasolo. L’expérimentation est leur leitmotiv, en faisant voguer les auditeurs vers les confins du rock psychédélique. L’énergie musicale du combo se distille au fil des variations de rythme de la batterie et des synthés, ponctuant avec délicatesse paroles et émotions. Une bande-son organique.

  1. KO KO MOLemon Twins

Exit le temps où les trios et les quatuors régnaient en maîtres sur la scène rock. Place à une nouvelle ère avec les duos, avec en porte-étendant KO KO MO. Les Nantais jouent comme ils respirent une musique décomplexée. Une énergie vitaminée, à l’image de leur pochette acidulée, où Warren et K20 ont les doigts de pieds en éventail dans une piscine citronnée.

  1. THE FLAMING LIPSKing’s Mouth

Regardez bien votre agenda. Vous avez rendez-vous avec la sphère psychédélique. Comment ? Grâce au nouvel album de The Flaming Lips. Une douce folie subversive, où les Américains délivrent des comptines acidulées, dopées aux mélodies de synthés et d’harmonies volontairement mystérieuses et planantes.

THE FLAMING LIPS

  1. INDIANIZERNadir (EP)

Traversons quelques instants la chaîne des Alpes. Les Italiens d’Indianizer font figure d’OVNI. Les écouter, c’est tout simplement accepter de se laisser porter par un psychédélisme insondable, où les cultures musicales se croisent à l’infini. Pas de frontières pour eux, juste une mélodie communicative et rayonnante.

  1. ALASKALASKAThe dots

Que l’on ne se méprenne, leur nom n’est pas évocateur de l’origine réelle du groupe. Ils nous viennent en réalité d’outre-Manche, plus particulièrement du sud de Londres. La discographie d’Alaskalaska est encore à construire, mais ce premier album s’annonce déjà prometteur. Le quintet offre une partition où la légèreté de leurs mélodies laisse présager un univers funky.

  1. LAST TEMPTATION Last Temptation

Coupez vos téléphones portables et défaites vos brushings. Les amateurs de hard-rock vont se retrouver dans les arpèges de Last Temptation et leur premier album éponyme. Les sentiments de vertige et d’urgence s’envolent dès les premières notes du quatuor. Une performance studio qui puise ses racines dans la scène des années 80.

  1. LLOYDBlack Haze

Non, la scène indé française n’est pas morte. Non, elle n’est pas passée de mode. La preuve en est avec le trio LLOYD. Les frangins parisiens proposent un prisme acoustique dont les facettes rock et blues brillent d’un commun accord. Une épopée discographique où s’enchaînent des plans-séquences à l’intrigue sans faille.

  1. DIRTY SOUND MAGNETTransgenic

Les couleurs de la Suisse sont de nouveau représentées grâce au trio Dirty Sound Magnet. À mi-parcours entre le rock et le psychédélisme, l’univers des Fribourgeois est redoutablement énergisant. Leur deuxième brûlot met à l’honneur la guitare, dont les solos ne se conjugent aucunement à l’imparfait.

Dirty Sound Magnet - Transgenic

  1. – M – Lettre infinie

Nouveau théorème musical que nous signe le diablotin de la musique française. Treize partitions où –M– propose une tonalité personnelle. Car, dans le clan Chedid, l’amour de la musique et des mots est une histoire de famille. Une nouvelle alchimie discographique où la formule réside par sa simplicité, mais aussi par sa diversité.

  1. KING CHILDLeech

Entre la France et la Belgique, il n’y a qu’un pas. La preuve avec le tandem King Child. De leur écart géographique est né une cartographie commune. Cette harmonie électro-pop, où la voix de Quentin fait écho à la trame instrumentale de Jean. Mélomanes avides d’odyssées musicales, laissez vos oreilles vacillées face à la bousculade artistique de King Child.

Leave a Comment