Posted on: 23 décembre 2019 Posted by: Rock'in'Shake Comments: 0
LAST TRAIN - The Big Picture

Les fêtes de fin d’année apportent son rituel lot de bilans. L’heure de faire ses comptes a donc sonné, en sélectionnant quinze clips qui ont retenu notre attention pendant ce millésime 2019.

  1. THEO LAWRENCE – Prairie fire

La vengeance est un plat qui se mange froid. Enfin, presque, pour Theo Lawrence. “Prairie fire”, c’est tout simplement l’histoire d’un homme errant dans les villes coréennes, l’âme brisée. Un homme tellement affecté par la fin malheureuse d’une relation amicale et amoureuse, qu’il n’hésite pas à mettre le feu à la pâture entourant la maison des deux personnes à l’origine de sa tristesse.

 

  1. HEY HEY MY MY – Plastic life

Les travers de nos sociétés modernes, résumés en trois minutes. Tel est le défi du clip “Plastic life”, signé des Hey Hey My My. Le tandem appel à décrocher de nos écrans, pour mieux se reconnecter à la réalité et aux autres.

 

  1. MNNQNS – Desperation Moon

Le flegme rock hexagonal existe. Il s’appelle MNNQNS (prononcez « Mannequins ») et le combo rouennais le résume parfaitement dans “Desperation Moon”. Palace, jacuzzi, ou encore golf et ping-pong, les Normands profitent du bon air local.

 

  1. ANNA TERNHEIM – You belong with me

Autorisez-vous une pause pop-folk avec “You belong with me”. Quelles traces laissons-nous de notre passage ? Quels souvenirs les autres ont de nous ? Autant d’interrogations posées par la Suédoise Anna Ternheim.

 

  1. I ME MINE – Once

Si vous vous sentez l’âme d’un aventurier, le trio toulousain vous propose de partir à l’assaut de grands espaces grâce à “Once”. Un parachute acoustique que propose I Me Mine, où les notes de piano apportent une douce mélancolie.

 

  1. HALF MOON RUN – Favourite boy

Qui n’a jamais vécu un amour à sens unique ? “Favourite boy” évoque cette relation unilatérale. Tourné en à peine trois jours en format 16 mm, les Montréalais Half Moon Run signe ici un titre à l’allure indie-pop.

 

  1. THE BLUE BUTTER POT – Support the badgers

Voyagez vers des contrées sauvages où les rites païens sont d’usage. Tremblez face aux notes dirty blues rock du tandem breton The Blue Butter Pot. Il ne vous reste plus qu’une chose, montez le son à l’écoute de “Support the badgers”.

 

  1. KRISTEL – I got you

Atterrissons à Madagascar avec le trio familial Kristel. Avec “I got you”, on y découvre la faune et la flore luxuriantes de leur île natale. Un downtempo chaleureux où l’amour est le fil conducteur du morceau.

 

  1. YAROL POUPAUDSale

La République Démocratique du Congo est la terre d’accueil, le temps d’un morceau, de Yarol Poupaud. Sous le prisme de l’adrénaline rock, “Sale” porte à l’aventure sur les routes et les toits de Kinshasa.

 

  1. TOYBLOÏD – Beauty & The Beast

Secouez-vous le cocotier grâce à “Beauty & The Beast”. Une grande messe rock de deux minutes, signé Toybloïd. Si transpirer vous fait peur, passez votre chemin. Le match s’avère serré… Qui remportera le tournoi ?

 

  1. KO KO MO – White House Blues

Alerte rouge ! Ou plutôt alerte jaune avec “White House Blues”, un des clips extrait de Lemon Twins, le nouvel album des KO KO MO. Le tandem y braque la Maison Blanche, jouant ainsi avec les nerfs des policiers. Course poursuite garantie !

 

  1. LES AMIRALES – Mountains

Si tutoyer les sommets de l’Himalaya ne vous effraie en aucune mesure, alors ce clip est fait pour vous. Avec ”Mountains”, gravir les hauteurs enneigées se fait grâce au son pop-rock du trio Les Amirales.

 

  1. THÉOPHILE – Laisse-moi

Un cocoon d’émotions signé Théophile. L’Angevin part en éclaireur de ce monde de plus en plus stone, laissant avec “Laisse-moi” une lumière incandescente. Trois minutes scintillantes , libérant de nos chemins tortueux.

 

  1. TELEGRAPH – Down in the river

Jusqu’où seriez-vous prêt à défendre une cause qui vous tient particulièrement à cœur ? Dans “Down in the river”, le trio Telegraph ouvre son carnet de bord folk-rock. À l’intérieur, une invitation à la (re)connexion avec Dame Nature.

 

  1. LAST TRAIN – The big picture

Le quatuor Last Train signe un pari fou (et réussi) en mettant en images, dix minutes et trente-deux secondes, “The big picture”. Une fresque rock retraçant le parcours du combo alsacien au travers d’archives personnelles.

Leave a Comment